Les vikings représentent l’une des principales icônes de la culture scandinave. Les nombreuses expositions sur les Vikings dans les musées constituent des attractions très appréciées, qui attirent toujours autant les curieux du monde entier.

Leur âge d’or se situe entre le VIIIe et le XIe siècle après Jésus Christ, période connue par l’appellation Âge des Vikings. Il s’agit d’une époque au cours de laquelle, les vikings semaient la terreur dans le cœur des adversaires avec les pillages et les lancements de raids.

Aujourd’hui, la civilisation viking continue de fasciner et inspire d’ailleurs de nombreux films et séries télévisées.

Vers le VIIIe siècle, des milliers d’hommes conduits par des chefs puissants quittent la Scandinavie pour se lancer sur les mers à la recherche de richesses.

Leur épopée dure pendant trois cents ans, pendant lesquels tantôt ils s’installent tantôt ils repartent. Dans tous les cas, ils parviennent toujours à ouvrir des routes nouvelles.

Les générations qui suivirent ont fini par tisser d’imposantes toiles de routes maritimes et fluviales, lesquelles sont connectées à celle du continent. En s’installant dans des endroits habités, ou non, ils créent les « Normandie », c’est-à-dire, la terre des hommes venus du Nord.

Origine du terme ‘’viking’’

Rarement employé au Moyen-âge, le terme viking provient étymologiquement du mot ‘’vika’’, signifiant aventurier en vieux Norrois.

Il désigne donc principalement ceux qui partent en expédition en outremer afin de s’enrichir. Cet enrichissement peut être le fruit du commerce ou de la piraterie, mais en tout cas, le terme fait surtout référence à un mode de vie plutôt que de désigner un peuple.

art de vivre viking - village viking - article de blog sur les vikings - Durs à Cuire

D’où viennent les Vikings ?

À l’origine, les Vikings étaient principalement des guerriers venus de la région scandinave, qui sont dépeints comme des barbares, en raison de leur pratique habituelle.

Contrairement aux croyances populaires, légendes urbaines et mythes… les Vikings sont des peuples divers, originaires de toute la région scandinave, notamment de la Norvège, de la Suède et du Danemark.

Leur invasion touchait le littoral tout en ravageant des terres autrefois paisibles.  Mais cette description n’englobe pourtant pas toute l’intégralité de leurs histoires. En gros, ces hommes du Nord sont bien plus que de simples guerriers sanguinaires.

Ils ne se reposaient pas uniquement sur le pillage d’endroits afin de subvenir à leurs besoins, mais devaient également coloniser, cultiver et élever du bétail. Partout où ils allaient, les Vikings inspiraient la peur et le mépris des populations colonisées.

Cela était le résultat à la fois de leur sauvagerie, mais aussi, de leur culte pour les dieux païens.

Les Vikings : des peuples guerriers, artisans et commerçants

Tout comme ils maîtrisent l’art de la guerre, les Vikings sont également de très bons artisans et commerçants. Ils sont surtout remarquables par leur capacité à construire des navires à utiliser lors de leurs conquêtes.

Des commerçants

Depuis l’époque romaine, les peuples scandinaves pratiquent le négoce avec les marchands occidentaux.

Faisant partie des marins les plus habiles de l’époque, les Vikings étaient capables d’atteindre des lieux très éloignés que ce soit sur terre ou sur mer. De par leur importante maîtrise de la navigation en mer, ces guerriers ont réussi à créer un vaste réseau commercial, lequel s’étend de Groenland à l’Asie.

Étant donné que leurs drakkars (bateaux viking) étaient assez limités au niveau de la place, les envahisseurs privilégiaient surtout les marchandises de luxe et de grande valeur. Il s’agit pour la plupart d‘argent, de soie, d’épices, de vin, de bijoux, de verre et de poterie.

Tous ceux-ci étaient en effet très demandés dans leurs pays d’origine. Pour les obtenir, ils amenaient des produits domestiques qu’ils vont échanger. Le plus souvent, il s’agit de nourriture viking telle que le miel, le blé ou le poisson. Mais sont également échangés l‘étain, la laine, le bois, le fer, le cuir, la fourrure et l’ivoire de morse.

Pendant ce temps, les Vikings vendent également beaucoup d’esclaves, dont ils ramenaient pour la plupart des raids. 

La boutique des Durs à Cuire

Chez nous aussi (Les Durs à Cuire) nous sommes des commerçants ! Découvrez nos stickers et autres Goodies sur la thématique des vikings:

Des navigateurs hors pair et de très bons artisans

Durant leurs expéditions, les peuples vikings parcouraient toutes les mers d’Europe et même au-delà. Ils ont également exploré la plupart des rivières et des fleuves d’Europe.

Si ces exploits ont été possibles, c’est surtout en raison de la qualité de leur artisanat et de leurs remarquables savoir-faire en matière de construction de bateaux.

Par ailleurs, les vikings utilisaient des techniques de navigation jusque lors inconnues des autres peuples. Ils construisaient notamment des bateaux ultra rapides, dotés d’une très bonne navigabilité.

Leurs connaissances leur permirent d’atteindre d’autres terres au-delà du Groenland, dont l’Amérique 500 ans avant Christophe Colomb. Des archéologues ont par exemple trouvé au Canada de nombreuses petites colonies de Vikings, prouvant leur présence sur le continent.

Les artisans qui construisaient les bateaux, les armes ainsi que les autres équipements essentiels aux Vikings bénéficiaient d’un statut social élevé. L’artisanat de cette période est par ailleurs réputé pour leur qualité exceptionnelle et les décorations en motif organique.

art viking - Article de blog les vikings - Durs à Cuire

Des maîtres de la guerre

C’est au VIIIe siècle que commencent les raids vikings. Les Vikings visaient initialement les monastères, lesquels sont des lieux remplis de richesse, mais peu défendus.

Plusieurs petits royaumes constituent ainsi la Scandinavie, dans lesquels règnent les Jarl (Le Jarl en langue Scandinave se prononce « Yarl » et représente le « Conte », « le chef de clan » « le chef de guerre »).

C’est avec la colonisation que naît la volonté d’établir de grands royaumes centralisateurs dans les pays scandinaves.

Afin d’accéder au pouvoir, des princes convertis au christianisme profitent d’alliances chrétiennes. C’est alors que naissent plusieurs batailles entre royaumes.

Vers le IXe siècle, de nombreux conflits internes apparaissent entre le Danemark et la Norvège, lesquels étaient liés à l’opposition entre les yarls afin d’accéder au trône. Le comportement des Vikings est souvent brutal, les attaques sur le monastère de Lindisfarne en 793 étant notamment considérées comme le début de la période.

raids vikings - Durs à Cuire - Qui étaient les vikings

L’apparition du christianisme

Ces Normands sont pendant longtemps restés païens jusqu’au Xe siècle où plusieurs se convertissent dans le christianisme. Les Scandinaves sont parmi les derniers peuples européens à se convertir au catholicisme.

La conversion à cette époque était surtout poussée par des intérêts politiques et commerciaux. Mais avant d’être convertis, ces guerriers nordiques croyaient en leurs dieux de la mythologie, dont Odin, Thor, Frigg, Balder, Loki, Freya/freyja ou Heimdall. (nous n’allons pas pouvoir énumérer tous les dieux auquels croyaient les vikings dans cet article).

Pour les vikings, croire à un dieu de plus n’était donc pas très compliqué!

Il faut laisser écouler plus de 1000 ans avant de considérer les Vikings comme autre chose que de simples barbares à l’extérieur de la Scandinavie. En effet, une image plus nuancée des Vikings a pris forme au cours des derniers siècles.

Cette période se caractérise notamment par d’impressionnantes connaissances, des progrès technologiques ainsi que de profonds changements dans la société.

L’expansion territoriale des Vikings et la période de colonisation

L’origine géographique des Vikings, notamment Norvège, Suède et Danemark déterminent leurs expansions territoriales.

Alors que les Suédois se dirigent vers l’Est autour de la Baltique et en Russie, les Norvégiens eux concentrent leurs raids sur les îles britanniques. Ceux-ci s’attaquent à l’Occident dans un but de colonisation, étant à la recherche de terre pour l’agriculture et l’élevage. Quant aux danois, ils se répandent en Mer du Nord, Manche et atlantique.

La rapidité à laquelle les Vikings se sont intégrés aux populations qu’ils ont conquises est toujours surprenante. Après deux ou trois générations, les Suédois partis à l’Est devinrent des Slaves, les Vikings norvégiens devinrent des Normands, tandis que les Danois devinrent des Anglo-saxons. On doit la création de la Russie aux Suédois.

Bien que les Vikings soient connus pour leurs arts de la guerre, ils n’ont jamais réussi à construire une véritable armée. Charlemagne les a combattus. Par ailleurs, à chaque fois que les Vikings se livraient à une guerre avec des armées ennemies, ils sont vaincus.

Les équipements et armures des Vikings

guerrier viking - Article de blog les vikings - Durs à Cuire

Les casques

Seuls les guerriers les plus riches tels que les chefs, les ‘’jarls’’ et les rois pouvaient porter le casque en métal. Celui-ci peut être à lunettes ou comporter un front nasal pour le nez. Un camail ou des plaques métalliques étaient parfois fixés sur certains casques pour servir de protection supplémentaire.

S’agissant des casques à cornes, ils n’ont jamais été portés aux combats par les Vikings. Cette représentation du guerrier sanguinaire portant un casque à cornes, n’est apparue qu’au XIXe siècle.

Les boucliers

Le bouclier rond de type germanique est le bouclier emblématique de l’âge viking. Il faisait entre 70 et 90 cm de diamètre contre 4 à 30 mm d’épaisseur. Le bouclier se compose principalement de bois,  recouvert de cuir ou de tissu et est peint.

Il se tient par un manipule, et un umbo en acier protège la main du porteur.

bouclier viking - Article de blog les vikings - Durs à Cuire

L’épée

Parfois, les Vikings utilisaient des épées à un seul tranchant bien que la plupart soient à double tranchant. Généralement, les épées sont richement ornées, font environ 6 cm de largeur pour 70 à 80 cm de longueur.

C’est à des artisans spécialisés qu’est confiée la fabrication d’épées. Les Vikings accordent une valeur forte aux épées, raison pour laquelle elles reçoivent régulièrement des surnoms.

Ulfberht est le nom d’un modèle épée viking qui est utilisée en Scandinavie pendant le IXe jusqu’au Xe siècle.

En quelle langue parlaient les Vikings ?

Puisqu’ils parcouraient le monde, les Vikings côtoyaient des populations diverses et donc devaient parler plusieurs langues.

Cependant, lorsqu’ils sont chez eux, ils parlent une langue que l’on connait aujourd’hui sous le nom de « vieux norrois ». Il s’agit d’une langue nord-germanique qui est parlée dans toute la région scandinave, notamment dans les îles Féroé et par les Islandais.

En raison de la lourde influence des Vikings, certaines parties de la France, de la Russie et des îles britanniques communiquaient aussi en vieux norrois. Des historiens ont découvert des runes et d’anciennes sculptures qui révèlent l’utilisation de cette langue.

Les vikings - Birka - Suède - musée pierre runique viking

Pierre runique du musée de Birka en Suède

Bref résumé des attaques des Vikings

Bien que les Vikings ne soient pas tous d’impitoyables pillards, c’est pour une raison qu’ils ont acquis cette réputation.

En effet, ces envahisseurs se réjouissaient de leurs succès par l’intermédiaire des guerres atroces qu’ils menaient. Ils partageaient leur victoire fièrement à leurs familles une fois revenues de solides campagnes de pillages.

C’est en 787 que date le premier raid officiellement enregistré, et mené sur la région anglo-saxonne. Celui-ci marque le début d’une lutte qui va durer des centaines d’années conduisant les invasions vikings.

Initialement, les Vikings étaient sottement accueillis lorsque repérés au large des côtes de Grande-Bretagne. Pour leur souhaiter la bienvenue, la population se ruait sans armes jusqu’au littoral. Grande erreur puisque les envahisseurs n’hésitaient pas à tout saccager le long de la côte, tout en massacrant innocents et personnes sans défense.

C’est cette violence dont ils font preuve qui déboussolait les peuples de Grande-Bretagne. En effet, ces pirates du nord étaient plus que disposés à s’attaquer à des endroits sacrés peu défendus tels que les monastères chrétiens.

L’hostilité entre peuples vikings progressait au fil des ans, accompagnée parallèlement de la progression des échelles en brutalité. Leurs tactiques et leurs armes assuraient par ailleurs leurs dominations pendant un temps.

La résistance des adversaires

Alors qu’une résistance grandissante se remarque sur les terres d’Islande et de Grande-Bretagne, les Vikings décident qu’un effort plus coordonné serait nécessaire afin d’étendre leur domination. Leurs buts étaient notamment de mettre la main sur les grandes richesses des Anglo-saxons.

Une énorme armée appelée Grande Armée danoise fut alors formée en 865. À l’origine, il s’agissait d’une coalition de guerriers venus de partout les régions scandinaves. Dans leurs attaques, les raids vikings utilisaient principalement de tactiques simples de guérilla en frappant rapidement et en pillant avant qu’une véritable défense ne puisse être organisée.

Alors que la tactique est satisfaisante, les Vikings souhaitent toujours plus, comme plusieurs autres avant eux. Ils jugeaient avoir besoin d’une force beaucoup plus imposante et plus compétente pour pénétrer plus profondément dans les terres anglo-saxonnes.

Trois des cinq fils du guerrier légendaire Ragnar Lodbrock dirigeaient l’armée. Alors que les historiens ne connaissent pas avec précision la taille de la force, ils pensent qu’elle représentait une des armées les plus massives à l’époque.

La campagne de l’histoire entre les Vikings et les Anglo-saxons dure pendant 14 funestes années gouvernées par la terreur et la souffrance.

Qu’est-ce qui entraîne la fin des Vikings ?

Comme évoqué précédemment, la guerre entre Vikings et Anglo-saxons dura pendant 14 longues années. Pendant ce temps, la Grande armée païenne domina la majeure partie du nord de l’Angleterre.

Elle prend le contrôle des Royaumes anglo-saxons : Northumbrie, Est-Anglie et une grande partie de la Mercie. L’invasion viking ne commence à s’enrayer que lorsqu’une division commence à se former dans les rangs, entraînant ainsi une fracture des armées en deux forces séparées.

C’est notamment ce qui marque le début de la fin de l’ère viking. Selon l’histoire, les envahisseurs finirent par subir une lourde défaite contre le Wessex, seule région à tenir contre eux. Les armées du Wessex menées par le Roi Alfred ont vaincu la moitié des forces vikings durant la Bataille d’Edington en 878.

Les terres de Wessex ont eu assez de temps grâce à ce revers de force, pour créer une armée permanente et des fortifications de la défense qui freinaient l’incursion viking. Toutefois, la population de Grande-Bretagne continuait toujours à vivre sous la coupe des Vikings.

Les terres étaient notamment divisées en deux, dont le nord de la région était dominé par eux. Le Sud quant à lui est mené et contrôlé par le Roi Alfred.

La fin de l’âge des Vikings

Originellement, la majeure partie de l’Europe était sous une organisation grossière, constituée de milice.

Il était dans ce temps impossible de monter une défense capable de résister aux tactiques « choc et effroi » des Vikings. Mais au fil des ans, les peuples européens s’allient peu à peu pour organiser des armées permanentes.

Ils parvenaient ainsi à construire des fortifications adéquates, suffisamment défendues, avec des armées bien entraînées. Le raid viking devint alors inopérant et non rentable. Les cibles qui autrefois étaient faibles désormais ne le sont plus.

Même les monastères chrétiens ont construit des tours faciles à défendre et où il était possible de transférer rapidement les objets précieux et de les protéger. D’autres villes quant à elles se déplacent vers l’intérieur des terres ce qui rendit difficile l’application de la tactique de guérilla des raids vikings.

Que sont devenus les Vikings aujourd’hui ?

Il est à savoir que les Vikings n’ont jamais été véritablement vaincus et véritablement conquis. Toutefois, ils ont été au fil des ans repoussés et ralentis ce qui les a forcés à modifier leurs tactiques et même leur style de vie.

Interagissant progressivement avec d’innombrables cultures, ces dernières se sont lentement infiltrées et ont affecté les styles de vie des Vikings.

La plupart des historiens avancent que l’an 1066 marque la fin des Vikings et que le coup de grâce était la bataille de Stamford Bridge. Le roi norvégien Harald Hadrada était repoussé, vaincu et tué au combat pendant qu’il visait une grande partie de l’Angleterre.

Ce serait donc l’ultime grande incursion viking sur les terres d’Europe. À partir de ce moment, leurs intégrations dans la communauté européenne s’accéléraient. Perdant lentement les titres de pillards et de pirates, les Vikings sont désormais Danois, Suédois, Norvégiens, Islandais, Groenlandais et Féringiens.

Bien que l’ère des Vikings soit terminée, elle a toutefois laissé derrière elle des histoires et des légendes qui continuent de vivre à travers l’histoire, les arts et la culture.

Pin It on Pinterest

Shares